jeudi 7 juillet 2016

L'ouverture et la fermeture du cours


En Malaisie, il n'y a pas forcément de "dojo" attitré, les entraînements ont lieu là où il y a de la place, une pelouse, un jardin, un parking, il n'y a dons pas de "frontières" pour l'espace d'entraînement. Ce qui crée "l'espace" de cours, le Gelanggang ce sont les "cérémonies" d'ouverture et de fermeture du cours.

L'ouverture et la fermeture commencent par un moment où les anak gayong sont assis à genou (seiza) posent les poings au sol, puis méditent et remettent les poings au sol une fois prêts. Lors de la fermeture, avant la méditation, l'enseignant peut profiter de ce retour au calme avant la méditation pour délivrer un message, des explications, des commentaires sur le cours.

Ouverture (Buka Gelanggang) : Le groupe forme un cercle, l'enseignant du Gelanggang et dans le sens inverse des aiguilles d'une montre se placent par ordre de grade, son/ses assistant(s) masculins, après les filles dans l'ordre des grades puis les hommes dans l'ordre des grades, jusqu'au plus récent à gauche de l'enseignant (Imam) Gelanggang.

Une ouverture sans assistant.

Fermeture (Tutup Gelanggang) : on inverse, les assistants seront a gauche de l'enseignant du Gelanggang, etc.. Le salut commence avec l'élève masculin le plus récent à sa droite.


Une fermeture

Le salut : une fois debout à tour de rôle les élèves font le tour du cercle et saluent individuellement chaque membre du gelanggang,  les filles se serrent les mains entre elles, mais saluent les garçons à distance en amenant la mains à la poitrine (Hormat), les garçons se serrent la main, la dernière personne saluée est l'enseignant.

Hormat

Lorsque des armes sont utilisées, elles sont placées au centre du cercle, dégainées et si possible de façon harmonieuse, c'est une manière de leur rendre hommage.  



Normalement une fois le cours ouvert, on ne le quitte pas pour boire, ou faire autre chose... Sinon il serait nécessaire de refermer le cours...